22/08/2008

Goush Katif: quand des Palestiniens regrettent les Juifs!

Goush Katif: quand des Palestiniens regrettent les Juifs!
par Shraga Blum
vendredi 22 août 2008 - 09:27


C'est un phénomène maintes fois répété dans l'Histoire que le départ forcé des Juifs d'une contrée ou d'un pays a entraîné avec lui un déclin et un appauvrissement. Le Goush Katif n'échappe pas à cette loi, même si en l'occurence, ce sont des Juifs qui ont chassé d'autres Juifs.

Un journaliste du célèbre journal américain "Christian Science Monitor" est allé récemment réaliser un reportage dans l'enclave de Mawassi, au sud de la Bande de Gaza, qui compte environ 5000 habitants. Avant la Hitnatkout, les autochtones "comptaient les jours jusqu'à ce que les Juifs quittent la région". "Ce jour-là" annonçait l'un des habitants à l'époque "nous jouerons du tambour, danserons et chanterons, nous abattrons un mouton pour faire la fête". C'est sûrement ce qu'ils ont du faire.

Trois ans ont passé, et l'état d'esprit des habitants de Mawassi a bien changé: "Je veux que les Israéliens reviennent" se lamente Riyad Al-Laham, chômeur père de huit enfants. Riyad était employé pendant plus de vingt ans dans l'un des villages juifs des environs. "Tout le monde gagnait bien sa vie à l'époque, mais maintenant, même nos terres sont à l'abandon". La plupart des habitants qui se sont confiés au journaliste américain, ont avoué "qu'ils préféraient la sécurité économique d'auparavant à la situation actuelle, même s'ils sont 'débarrassés de l'occupation israélienne' ".

Avant la Hitnatkout, la région de Mawassi possédait des serres, produisait maïs, fraises, poivrons et tomates. Tout cela était rendu possible grâce aux revenus qu'une partie des habitants ramenaient de leur travail dans les villages juifs. Maintenant, la plupart des terres sont à l'abandon. Le pouvoir et le terrorisme du Hamas a entraîné le blocus, et les habitants de Massawi sont assistés par l'aide humanitaire de l'ONU.

Du côté bédouin de cette étroite bande, c'est le même refrain. Salaam Al-Bahwaza indique que presque tout son clan est aujourd'hui au chômage. "Avant, nous étions pour la plupart employés dans les serres des villages juifs, et nous gagnions bien notre vie. Aujourd'hui, sans l'ONU, je ne pourrais pas vivre. Avant, c'était mieux".

Le journaliste américain précise qu'il y a des avis contraires, mais qu'ils sont extrêmement minoritaires. La plupart des habitants de Mawassi regrettent l'époque où les Juifs étaient là. "Que ce fut le Fatah avant ou le Hamas maintenant, ils ne font pas attention à nous. Personne n'est venu s'intéresser à nos besoins. Nous sommes devenus des mendiants " indique l'un d'eux.

Encore une preuve de l'échec total de cette tragédie préméditée.

21:06 Écrit par la vraie sioniste dans souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/07/2008

HOMMAGE

aujourd'hui on ne s'est pas réveillé normalement, on savait ce qui allait se passer des 8 heures du matin quand la télévision israélienne a commence à diffuser les images en direct  du dernier parcours de l'horreur vécue par les soldats Ehud Regev et Eldad Goldwasser . Ils sont revenus à la maison, chez eux mais sans vie, tortures  et morts suite a leur kidnapping par le HezbollaH    libanais  le 12 juillet 2006.

Même si on avait eu des indices concernant leur mort probable, il restait en chacun de nous un espoir, cette ultime petite flamme qui veut nous dire : et si peut être ….

Mais non, l'espoir a laisse sa place a la douleur, a l'inacceptable, a la peine en voyant les deux cercueils noirs passer la frontière Israélo- libanaise.

Deux ans sans nouvelle, deux ans de guerre des nerfs, deux ans que le Hezbollah jouait à ce jeu malsain de laisser planer le doute et laisser les familles dans une impuissance totale.

Pourquoi tant de barbaries ? Pourquoi l'être humain a-t-il pu engendrer d'autres êtres humains capables de telles horreurs ? Comment peut-on prôner la mort au détriment de la vie ? La haine sanguinaire n'a donc aucune fin?

Ils se réjouissent du sort attribue a nos soldats, sont en train de préparer une grande fête en l'honneur de leur pseudo victoire sur Israël  (comme ils crient haut et fort depuis ce matin devant les  journalistes du monde entier).

Ils attendent l'arrivée de leurs terroristes qui furent prisonniers en Israël, mais vivants ! En pleine forme, et prêts à se déchainer contre nous une fois rentrer au Liban. Voila ce qu'on a gagne aujourd'hui, a réjouir des Nasrallah, des Bashar el Assad et des Muhammad Iraniens …..

Et  parmi ces terroristes sanguinaires il ya le fameux et funeste personnage de Samir Kuntar auteur de l'assassinat sans pitié d'une famille Israélienne en 1979 ..

En effet avec trois compagnons d'armes, Kountar débarque dans le nord d'Israël à partir d'un bateau venant du Liban. Ils kidnappent un père ( Danny Haran z"l et sa petite fille de quatre ans. Lors d'un échange de tirs avec la police israélienne, Kountar tue le père sur la plage d'une balle dans la tête. Kountar fracasse ensuite la tête de la petite fille sur les rochers de la plage à l'aide de la crosse de son fusil. Au cours de l'assaut, un policier israélien est tué et deux membres du commando du FLP, Kountar est capturé et condamné à la prison à vie.

Oui il était condamne a vie, et il va sortir pour aller jubiler de sa libération.

Aujourd'hui, c'est un nouveau jour de Yom Hazikaron, aujourd'hui on a perdu tous un membre de notre famille, aujourd'hui on s'appelle tous Goldwasser et Regev.

Il faut allumer une bougie pour chacun d'entre eux pour que leurs âmes reposent enfin en paix sur leur terre parmi les leurs.
Aujourd'hui aussi on se tourne tous vers les différents gouvernements pour Gilad Shalit  qu'on   ne doit pas oublier. Tout doit être mis en œuvre pour qu'il revienne vivant.

En espérant qu'Ehud et Eldad soient les dernières victimes de la barbarie sans nom.

En espérant que D. apaisera la peine des deux familles.  Amen 
Que leurs ames reposent en paix au Gan Eden Amen ve Amen 

 

12:29 Écrit par la vraie sioniste dans souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/04/2007

souviens toi

14:47 Écrit par la vraie sioniste dans souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

sarko

http://www.dailymotion.com/video/x1lt4a_yoni-juif-et-francais
Mercredi 25 avril 2007
http://www.dailymotion.com/video/x1svfa_enrico-macias-lors-du-discours

11:19 Écrit par la vraie sioniste dans souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/02/2007

souvenir du 3 au 8 fevrier

souvenir du 3 au 8 fevrierPosté le 08.02.2007 par iisraelsionismeSouviens toi…3 févrierPar Claude Bensoussan pour Guysen Israël NewsSamedi 3 février 2007 à 21:18Mémoire...Rubrique quotidienneSouviens toi…7 févrierPar Claude Bensoussan pour Guysen Israël NewsMardi 6 février 2007 à 23:48Mémoire...Rubrique quotidienneUne exclusivité Guysen Israël News1919Durant deux jours, les troupes de l’armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura traversent Volkovintzy (province de Podolie, R.S.S. d’Ukraine), où ils se livrent à un pogrome sur la communauté de la ville. ils fouettent tous les juifs dont ils parviennent à se saisir.Deux jours durant, le 4ème bataillon ferroviaire se live à un pogrome sur les juifs de Vassilkovo (district de Kiev). 50 juifs sont égorgés, de nombreux autres blessés. Le bataillon est allié à l’armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.1940La police allemande pénètre dans le ghetto de Zychlin (province de Lodz, Pologne) et massacre plusieurs centaines de juifs dan les rues. La majorité des membres du Conseil juif et leurs familles figurent parmi les victimes. La police juive du ghetto est liquidée, elle aussi, par les Allemands.1942Plusieurs centaines de juifs du ghetto de Stolpce (province de Minsk, R.S.S. de Biélorussie) sont emmenés au cimetière juif pour y être assassinés.lSouviens toi…8 févrierPar Claude Bensoussan pour Guysen Israël NewsJeudi 8 février 2007 à 00:33Mémoire...Rubrique quotidienneUne exclusivité Guysen Israël News1940La police allemande ordonne à tous les juifs de Lodz/Litzmannstadt (Pologne) de déménager dans le ghetto de Baluty.19441 015 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) au camp d’extermination d’Auschwitz.1945Au cours de la nuit, 180 déportés, dont beaucoup de juifs, transférés du camp de concentration de Buchenwald (Allemagne), sont fusillés entre la gare et le camp de concentration de Mauthausen (Haute-Autriche parce qu’ils sont incapables d’avancer dans la neige profonde.Lien permanent | Aucun commentairehassidoutPosté le 07.02.2007 par iisraelsionismehassidoutSUJET : "Comprendre ce qu'est la Hassidout"TITRE : Enseignement du Rabbi de Loubavitchsource :http://www.presencej.com(Traduction libre du rav Dynovisz)(Première partie)Premier chapitrePlusieurs raisons sont avancées pour expliquer la nouveauté apportée par la Hassidout, par rapport aux autres parties de la Torah qui ont été dévoilées avant elle.1)- A l'époque du Baal Chem Tov, le monde était dans un "état comateux". En dévoilant la Hassidout, le Baal Chem Tov a réveillé et fait sortir le monde de son "état comateux".2)- Le Hassid est celui qui est capable d'agir selon le sens profond de la Loi (et non, uniquement, en s'en tenant au sens littéral) et même lorsque cela lui porte préjudice.3)- La grandeur de la Hassidout est qu'elle transforme les forces naturelles en forces spirituelles. C'est ce qu'explique Rabénou ha Zaken, l'auteur du Tania et d'un code de Loi: la véritable raison d'être de la Hassidout est de transformer la nature de l'homme. Il ne s'agit pas seulement de changer la nature de l'homme, de mauvaise à bonne, mais plus encore, de l'élever au dessus de la nature afin qu'il n'ait en lui que des forces spirituelles.4)- La Hassidout est venue révéler que chacun, même celui qui n'est pas doté d'une âme élevée et qui ne s'est pas amélioré, peut se lier au divin. La Hassidout rend accessible les secrets de la Torah en montrant qu'ils font allusion à des notions que l'on peut retrouver dans l'homme, comme le dit le verset: "c'est à partir de mon être que je comprends le divin". Chacun peut donc appréhender cette partie cachée de la Torah, pas seulement avec l'intelligence spirituelle, mais même avec la logique de ce monde, sous sa forme naturelle et matérialiste!Deuxième chapitreComme ce qui va être expliqué plus loin, il est clair que la Hassidout, dans son essence, n'est pas la réunion de plusieurs notions différentes, mais une vérité fondamentale et unique.Et puisque toutes les raisons énoncées dans le premier chapitre évoquent des notions différentes, il est donc clair que ces raisons ne peuvent, en aucun cas, définir et fonder l'essence véritable de la Hassidout.L'essence de la Hassidout est un point fondamental et unique, dégagé de toute définition particulière et restrictive.C'est à partir de ce point fondamental que découlent les différentes raisons évoquées dans le premier chapitre.Le point essentiel et fondamental de la Hassidout est l'apparition, dans ce monde, d'une Lumière complètement nouvelle, provenant du niveau spirituel appelé "l'intériorité de la couronne" et, plus précisément encore, du niveau Atik (ce niveau est une perception extrêmement élevée qui dévoile que la seule véritable réalité existante est Dieu Lui-même et qu'en dehors de Lui, toute autre réalité est une "illusion" créée qui n'existe que par rapport à la créature, mais non, par rapport à Dieu. Explication du traducteur)Ce niveau dévoilé par la Hassidout est le Eïn Sof (l'Infini) qui se trouve dans "l'extrémité inconnue" (c'est-à-dire, un niveau spirituel qui est au dessus de toute perception et compréhension humaine. L'extrême nouveauté de la Hassidout est qu'elle fait descendre, dans ce monde, une perception du divin qui était, au départ, totalement au dessus de l'homme. Comme cela est indiqué dans le premier chapitre, "même celui qui n'a pas une âme élevée", peut percevoir et appréhender, grâce à la Hassidout, des niveaux du divin, que même les plus grands Tsadikim ne pouvaient percevoir, dans les autres générations.)C'est ainsi qu'il faut comprendre que toutes les autres raisons apportées dans le premier chapitre pour expliquer ce qu'est la Hassidout, découlent de ce point essentiel et fondamental.Puisque la Hassidout est le dévoilement de l'Infini, dans ce monde, c'est à ce niveau que se situe son essence.Toutes les autres explications découlent de ce point et sont donc secondaire à lui.Troisième chapitreCe qui a été dit au sujet de la Hassidout concerne aussi la Torah dans son ensemble.La Torah contient tout ce qu'il y a de bien et de parfait, dans ce monde.Toutes les qualités de la Torah se trouvent, aussi, dans l'homme et se divisent en deux catégories: les qualités de l'intelligence et celles du comportement.Tout ce que la Torah enseigne au sujet du comportement et des qualités à développer dans l'homme, sont la perfection et la vérité absolues.Mais toutes les autres morales élaborées par les hommes comportent aussi des idées fausses et des mensonges.Et tout ce qui est juste et bien, dans ces morales, a pour source première, la Torah.Il y a à ce sujet une histoire qui concerne mon beau père, le saint Rabbi. Lors d'un voyage, il assista à un débat traitant du lien entre certaines idéologies et la Torah.Chacun des participants essaya de trouver des références à sa théorie dans la Torah.Lorsqu'ils demandèrent à mon beau père ce qu'il en pensait, il répondit: "puisque la Torah est le bien et la vérité absolus, elle contient nécessairement tout le bien qui se trouve dans toutes les autres idéologies."En ce qui concerne les sciences, la Torah est la plus élevée des sciences, comme il est dit: "Elle est votre sagesse et votre intelligence, aux yeux des nations."Plus encore, toutes les forces, les énergies et l'existence de ce monde (et des mondes supérieurs) dépendent du moindre détail, apparemment insignifiant, énoncé par la Torah.Et malgré toutes ces qualités (morales et intellectuelles), elles ne définissent pas encore son essence!L'essence de la Torah ne fait qu'un et est totalement unie avec la Lumière infinie de Dieu, au point qu'elle est le réceptacle parfait de l'Unité.Et puisque tous les mondes sont totalement insignifiants en rapport à la Lumière infinie de Dieu, ils le sont aussi face à la Torah.Aussi, il ne suffit pas de dire que la Torah est la source de vie des mondes, puisque, de toutes manières, ils sont insignifiants devant elle.Mais il faut comprendre qu'elle est fondamentalement unie à la Lumière infinie de Dieu et que ce point, contient, à lui seul, toutes les autres qualités et perfections qui en découlent.Bien que toutes les parties de la Torah ont pour essence l'union parfaite entre la Torah et la Lumière infinie de Dieu, ce n'est que la Hassidout qui met véritablement ce point en évidence.C'est elle, en effet, qui parvient à attirer, dans ce monde, la Lumière infinie qui se trouve dans "l'extrémité inconnue".Toutes les autres parties de la Torah attirent elles aussi cette Lumière, mais sous une forme limitée, selon les critères propres à cette partie de la Torah.La structure propre à cette partie de la Torah (Pchat, Rémèz, Drach, Sod) voile la véritable dimension infinie de cette Lumière, de sorte que la structure et ses limites prennent le pas sur l'Infini.Par contre , la Hassidout, ne s'enferme dans aucune structure limitatrice et même lorsqu'elle utilise nécessairement des modèles et des formes de pensées, il ne s'agit que de moyens accessoires et tout à fait remplaçables.Elle peut donc s'exprimer à travers toutes les autres parties de la Torah, en utilisant, pour l'occasion, leur mode de pensée et d'expression, car elle ne laisse aucune forme voiler la véritable présence de l'Infini qui se trouve à l'intérieur de la Torah.Lien permanent

08:31 Écrit par la vraie sioniste dans souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |