29/09/2010

tanya et autres

Hochaana Raba

 

TANYA :

 

Igueret Hakodech: chapitre 23 Lorsque dix Juifs sont réunis en un même lieu, la dévoilement divin y est extrêmement élevé, en faisant, par la même, un lieu saint. Cette lumière qui se dévoile est bien plus intense que la lumière qui se répand sur celui qui étudie la Torah. En effet, celle -ci est limitée et peut donc pénétrer la matérialité. Ceci n'est pas le cas de la lumière qui réside sur 10 Juifs. Même si ceux-là n'étudient pas, cette lumière est trop élevée pour s'habiller dans la matière, elle est dite superficiel (dans le sens où elle ne pénètre pas).

 

HOUMACH :

 

Moché, avant de quitter ce monde, bénit chacune des 12 tribus d'Israël.

 

TEHILIM :

 

Lire les Tehilim 20, 109 (קט) et 104 à 105 (קד-קה)

 

SEFER HAMITSVOT (Rambam) :

 

Mitsva positive N° 60 :Il s'agit du commandement qui nous a été ordonné que toute bête offerte en sacrifice soit âgée d'au moins huit jours ou plus.Mitsva négative N° 100 :Il nous est interdit d'offrir sur l'autel le salaire d'une prostituée ou le prix versé en échange d'un chien. Mitsva négative N° 98 :Il nous est interdit d'offrir sur l'autel du levain ou du miel.Mitsva positive N° 62 :Il s'agit du commandement qui nous a été enjoint d'apporter du sel avec chaque offrande.Mitsva négative N° 99 :C'est l'interdiction qui nous a été faite d'offrir un sacrifice sans sel.

 

HAYOM YOM :

 

. Dans le Tikoun de la nuit de Hochaana Rabba, la Paracha Bera'ha est également récitée une seule fois (comme celles qui la précèdent).A certains, mon père (le Rabbi Rachab) demanda de la lire, à Hochaana Rabba, avec le commentaire de Rachi, mais cette instruction n'est pas applicable à tous. A la veille de Sim'hat Torah, on récite cette Paracha en répétant deux fois chaque verset et une fois son Targoum.. Avant le Hallel, on ôte les deux attaches qui se trouvent sur le Loulav. Seules restent alors les trois attaches qui lient les trois espèces ensemble.. On fait un Erouv Tavchilin (Sidour p.249).. A Hochaana Rabba, on trempe le morceau de pain du Motsi dans du miel, mais non à Chemini Atséret et à Sim'hat Torah.

 

LA HALAHA DU JOUR :

 

Lois et coutumes de Hochaana Raba - Le jour de Chemini Atseret (la nuit et la journée) on mange dans la Soucca sans dire la bénédiction "Léchev Basoucca". Dans le Birkat Hamazon, on ne dit pas non plus "Hara'man Hou Yakim Lanou Ete Souccat David". - On dit la bénédiction de "Chehè'hèyanou" (les femmes) pour l'allumage des bougies et (les hommes) pour le Kidouch, à Chemini Atseret et à Sim'hat Torah. - On ne trempe plus le pain dans le miel. - On dit la prière du Yizkor (prière à la mémoire des personnes disparues) à la synagogue, le jour de Chemini Atseret. - A partit du Moussaf de Chemini Atseret (mardi matin), on ne dit plus "Morid Hatal" (passage lu en été) mais "Machiv Haroua'h Oumorid Haguéchème" (passage lu en hiver). (Par contre dans la bénédiction "Bare'h Alenou", on continue à dire le passage qu'on lit en été ""Vetène Bra'ha")

 

MACHIA'H & DELIVRANCE :

 

Souccot est "le temps de notre joie", Sim'hat Torah, celui où nous dansons avec la Torah. A cette occasion, il convient de s'interroger sur les danses que la venue de Machia'h suscitera. A ce propos, Rabbi Its'hak Eizick de Homil déclara : Lorsque le Machia'h viendra et que les morts ressusciteront, se relèveront alors les Patriarches, les enfants de Jacob, fondateurs des tribus d'Israël, Moïse et Aaron. Se relèveront aussi les Prophètes, les Sages du Talmud et les Justes de toutes les générations. Tous se réjouiront avec les Juifs simples. La première danse, c'est Moïse qui la conduira avec ces Juifs simples. C'est en effet sur eux que tient la Torah et non sur les érudits qui développent leurs commentaires. Quant à la véritable danse, c'est le roi David qui la mènera avec ces Juifs qui récitent des Psaumes.

 

LA QUESTION AU RAV :

 

Question:Est-il permis d'enlever son Talit Katan quand on fait du sport ou lors d'un travail fatigant?Réponse:

 

On n'enlèrepas le Talit Katan ni lors d'un sport ni lors d'une actvivté physique importante.Source:אז נדברו חלק ב סימן נהRéponse donnée par le Rav Barou'h Belizinski (chabad.org.il) - Traduction assurée par la rédaction du Toramel

 

Bibliographie des Rubriques :'Houmach - Rambam - Hayom Yom - Le récit de Chabbat: www.loubavitch.fr Délivrance & Machia'h: www.loubavitch.fr, www.daf-hagueoula.org, le Messianisme et la Rédemption (Editions du Beth Loubavitch)La Question à un Rav: www.chabad.org.ilTanya - Tehilim - Un jour une Hala'ha: Rédaction du Toramel Chnéor<span> </span>

 

Hochaana RabaTANYA :Igueret Hakodech: chapitre 23 Lorsque dix Juifs sont réunis en un même lieu, la dévoilement divin y est extrêmement élevé, en faisant, par la même, un lieu saint. Cette lumière qui se dévoile est bien plus intense que la lumière qui se répand sur celui qui étudie la Torah. En effet, celle -ci est limitée et peut donc pénétrer la matérialité. Ceci n'est pas le cas de la lumière qui réside sur 10 Juifs. Même si ceux-là n'étudient pas, cette lumière est trop élevée pour s'habiller dans la matière, elle est dite superficiel (dans le sens où elle ne pénètre pas). HOUMACH :Moché, avant de quitter ce monde, bénit chacune des 12 tribus d'Israël. TEHILIM :Lire les Tehilim 20, 109 (קט) et 104 à 105 (קד-קה) SEFER HAMITSVOT (Rambam) :Mitsva positive N° 60 :Il s'agit du commandement qui nous a été ordonné que toute bête offerte en sacrifice soit âgée d'au moins huit jours ou plus.Mitsva négative N° 100 :Il nous est interdit d'offrir sur l'autel le salaire d'une prostituée ou le prix versé en échange d'un chien. Mitsva négative N° 98 :Il nous est interdit d'offrir sur l'autel du levain ou du miel.Mitsva positive N° 62 :Il s'agit du commandement qui nous a été enjoint d'apporter du sel avec chaque offrande.Mitsva négative N° 99 :C'est l'interdiction qui nous a été faite d'offrir un sacrifice sans sel. HAYOM YOM : . Dans le Tikoun de la nuit de Hochaana Rabba, la Paracha Bera'ha est également récitée une seule fois (comme celles qui la précèdent).A certains, mon père (le Rabbi Rachab) demanda de la lire, à Hochaana Rabba, avec le commentaire de Rachi, mais cette instruction n'est pas applicable à tous. A la veille de Sim'hat Torah, on récite cette Paracha en répétant deux fois chaque verset et une fois son Targoum.. Avant le Hallel, on ôte les deux attaches qui se trouvent sur le Loulav. Seules restent alors les trois attaches qui lient les trois espèces ensemble.. On fait un Erouv Tavchilin (Sidour p.249).. A Hochaana Rabba, on trempe le morceau de pain du Motsi dans du miel, mais non à Chemini Atséret et à Sim'hat Torah. LA HALAHA DU JOUR :Lois et coutumes de Hochaana Raba - Le jour de Chemini Atseret (la nuit et la journée) on mange dans la Soucca sans dire la bénédiction "Léchev Basoucca". Dans le Birkat Hamazon, on ne dit pas non plus "Hara'man Hou Yakim Lanou Ete Souccat David". - On dit la bénédiction de "Chehè'hèyanou" (les femmes) pour l'allumage des bougies et (les hommes) pour le Kidouch, à Chemini Atseret et à Sim'hat Torah. - On ne trempe plus le pain dans le miel. - On dit la prière du Yizkor (prière à la mémoire des personnes disparues) à la synagogue, le jour de Chemini Atseret. - A partit du Moussaf de Chemini Atseret (mardi matin), on ne dit plus "Morid Hatal" (passage lu en été) mais "Machiv Haroua'h Oumorid Haguéchème" (passage lu en hiver). (Par contre dans la bénédiction "Bare'h Alenou", on continue à dire le passage qu'on lit en été ""Vetène Bra'ha") MACHIA'H & DELIVRANCE :Souccot est "le temps de notre joie", Sim'hat Torah, celui où nous dansons avec la Torah. A cette occasion, il convient de s'interroger sur les danses que la venue de Machia'h suscitera. A ce propos, Rabbi Its'hak Eizick de Homil déclara : Lorsque le Machia'h viendra et que les morts ressusciteront, se relèveront alors les Patriarches, les enfants de Jacob, fondateurs des tribus d'Israël, Moïse et Aaron. Se relèveront aussi les Prophètes, les Sages du Talmud et les Justes de toutes les générations. Tous se réjouiront avec les Juifs simples. La première danse, c'est Moïse qui la conduira avec ces Juifs simples. C'est en effet sur eux que tient la Torah et non sur les érudits qui développent leurs commentaires. Quant à la véritable danse, c'est le roi David qui la mènera avec ces Juifs qui récitent des Psaumes. LA QUESTION AU RAV :Question:Est-il permis d'enlever son Talit Katan quand on fait du sport ou lors d'un travail fatigant?Réponse: On n'enlèrepas le Talit Katan ni lors d'un sport ni lors d'une actvivté physique importante.Source:אז נדברו חלק ב סימן נהRéponse donnée par le Rav Barou'h Belizinski (chabad.org.il) - Traduction assurée par la rédaction du Toramel Bibliographie des Rubriques :'Houmach - Rambam - Hayom Yom - Le récit de Chabbat: <span>www.loubavitch.fr</span> Délivrance & Machia'h: <span>www.loubavitch.fr</span>, <span>www.daf-hagueoula.org</span>, le Messianisme et la Rédemption (Editions du Beth Loubavitch)La Question à un Rav: <span>www.chabad.org.il</span>Tanya - Tehilim - Un jour une Hala'ha: Rédaction du Toramel Chnéor

13:46 Écrit par la vraie sioniste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.