07/10/2009

enseigner la shoah aux palos

Enseigner la Shoah aux Palestiniens

Les élèves palestiniens des écoles gérées par l'ONU devraient bientôt avoir des leçons sur la Shoah dans le cadre de leur nouveau programme sur les droits de l'Homme.


En dépit de vives oppositions palestiniennes, l'UNRWA (l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine) semble déterminer à revoir ses programmes scolaires.


«La question n'est pas de savoir si l'UNRWA inclura dans ses programmes l'instruction fondamentale sur la Shoah. Il le fera. Mais le problème est plus complexe», a indiqué un représentant de l'organisme à Gaza au Jerusalem Post.


A l'heure actuelle, le massacre des Juifs durant la seconde guerre mondiale n'est pas enseigné dans les écoles de l'ONU en Syrie, en Jordanie et au Liban, ainsi que dans toutes les écoles de Judée-Samarie et de la bande de Gaza, où les responsables estiment que l'enseignement de la Shoah nécessite au préalable la paix avec Israël.



Depuis 2002, les écoles ont intégré des leçons sur les droits de l'Homme et pour John Ging, le chef de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens, ces cours ne sauraient être complets sans un exposé sur la Shoah.



Il se dit «déterminé» et «confiant» sur la présence de ce thème dans les futurs programmes des écoles de l'ONU. Il sera intégré dans les leçons sur le génocide du Rwanda, l'Apartheid en Afrique du Sud, la purification ethnique des Balkans et la «Nakba» ou ce que les palestiniens appellent «le jour de la catastrophe».



Le programme sur la Shoah devrait inculquer les valeurs de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Ging répète qu'en 2005, l'Assemblée Générale a incité «tous les pays du monde à enseigner la Shoah aux enfants, afin que nous apprenions de l'histoire et que l'histoire ne se répète pas».



Ce nouveau programme pose définitivement des problèmes à l'organisme de l'ONU: le mois dernier, Yunis al-Astal, un membre du Hamas du Conseil Législatif Palestinien a affirmé qu'inclure la Shoah dans le programme serait «faire la promotion d'un mensonge» et accomplir «un crime de guerre».



Des responsables juifs, des démocrates et même des Républicains américains comme Ilena Ros-Lehtinen, une sénatrice de Floride, ont affirmé que le fait de déconnecter la Shoah des leçons sur les droits de l'Homme ne faisait que mettre en valeur la base antisémite de l'ONU.



Par ailleurs, Steves Rothman, un démocrate, a appelé cette année à davantage de transparence concernant l'agence de l'ONU en charge des réfugiés palestiniens. Il exige notamment qu'une liste des employé et du matériel éducatif soit dressée. «Le manque de transparence a posé problème dans le passé et pour l'instant nous n'avons aucun moyen de savoir ce que les manuels scolaires montreront vraiment», tempère-t-il.



Source: E.B. Solomont - mardi 6 octobre 2009

19:23 Écrit par la vraie sioniste dans infos et music israel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.